Mardi 11 octobre 2 11 /10 /Oct 19:41

Pour me préparer au fist et m'assouplir l'oeillet, j'utilise mon gode gonflable en augmentant peu à peu le diamètre à 4,5,6 et7cm.

Au fil du temps, comblée par ce gros calibre, je suis devenue addict à la sodomie

En effet, plus que sa longueur c'est surtout la grosseur d'un sexe qui me fait jouir.

 

La veille d'un fist, j'ai pris l'habitude de me coucher avec une culotte garnie d'un gode interne de 5cm de diamètre qui me laisse ouverte pendant mon sommeil.

J'aime cette sensation de me sentir bien remplie durant la nuit.

 

Le matin, lorsque mon amie débarque dans ma chambre, j'ai la chatte humide de désir et je brûle d'envie d'être prise.

M'attendant à sa visite, j'ai mis ma plus belle lingerie.

Je me suis également maquillée, épilée et coiffée d'une perruque bouclée blonde.

En marchant, je sens le poids de mes seins siliconés 105/D qui menacent de faire exploser les bretelles de ma guêpière.

Mes bas sont accrochés à quatre paires de jarretelles et je porte un culotte fendue qui découvre entièrement mon anneau aux yeux de mon amie.

 

Elle me fait mettre sur le dos, les genoux fléchis en m'écartant les cuisses.

- C'est la meilleure position pour te sodomiser, me dit-t-elle en souriant.

A l'aide de son spéculum cylindrique XO, elle m'ouvre la chatte en un cercle parfait.

Mon oeillet étant devenu souple, elle tourne rapidement la molette pour atteindre d'emblée les 5cm de diamètre.

Je ressens un plaisir intense lorsqu'elle continue à m'ouvrir les chairs millimètre par millimètre.

- Actuellement, tu es ouverte à 7cm, c'est la dimension d'une bouteille de bordeaux, me dit-t-elle en me masturbant efficacement.

Quelques instants plus tard, lorsqu'elle voit mon visage marqué par la douleur, elle s'arrête en s'exclamant:

- Maintenant, c'est une bouteille de champagne que tu peux prendre dans les fesses, me dit-t-elle en plaçant un miroir entre mes cuisses pour que je puisse contempler ma chatte dilatée à l'extrême par son spéculum.

 

Elle le laisse en place le temps de finir de se préparer.

Avec une lueur perverse dans le regard, elle enfile ses gants en latex sur ses bras qu'elle lubrifie soigneusement avec du crisco.

C'est une graisse végétale efficace et bon marché à l'inverse du j jube plus onéreux que l'on trouve difficilement dans le commerce.

 

Elle s'approche de moi en levant les mains en l'air comme un chirurgien qui s'apprête à officier.

Elle m'allonge sur le dos et place deux cousins sous mes fesses en m'écartant les cuisses pour pouvoir me prendre sous tous les angles.

 

Elle m'a aussi bandé les yeux pour que je me concentre mieux sur sa main qui me fouille les entrailles.

 

J'ai l'étrange impression d'être ouverte en deux quand elle m'empale sur son bras.

Je prends conscience que mon plaisir anal est devenu au fil des ans tant sur un plan physique que psychologique de plus en plus fort au point de ne plus pouvoir m'en passer.

Quand je pense qu'il y a encore quelques années, je me demandais comment on pouvait éprouver du plaisir et jouir de cette manière...

Dés que la main de mon amie a franchi la courbure de mon intestin, j'ai la respiration coupée en sentant son bras s'enfoncer lentement jusqu'au coude.

 

Quelques minutes plus tard, lorsqu'elle voit mon anus se contracter, elle comprend que je suis sur le point de jouir.

Elle s'arrête aussitôt de me masturber pour me prendre dans sa bouche en tournant lentement son poing fermé dans mon ventre jusqu'à ce que je me vide dans des râles de plaisir dans sa gorge.

 

Comme c'est le cas dans l'orgasme anal, ma queue reste immobile et flasque pendant que ma sève s'écoule longuement et en continu dans sa bouche.

Mon plaisir est cependant bien plus fort qu'une éjaculation ordinaire qui fuse en jets rapides et saccadés.

 

Mon amie laisse un long moment son bras enfoncé dans mon fourreau anal en me fixant d'un regard complice car elle sait que j'éprouve un sentiment de plénitude à être embrochée de la sorte.

 

J'enlève mon bandeau pour contempler avec fascination son membre enfoncé dans la fourche de mes cuisses.

Excitée par ce spectacle, je le saisis à deux mains en le poussant jusqu'aux tréfonds de mes entrailles.

 

Parfois le scénario est différent car mon amie préfère utiliser son gode caterpilar avant de me fister.

C'est une belle bête de 28cm pesant 1,8 kg qui s'élargit progressivement pour atteindre 8 cm à sa racine.

Ce qui lui permet de me rentrer ensuite dans les fesses son fameux plug sphérique B52 bien connu des initiés et qui donne des sensations fortes.

 

Dite-moi ce que vous ressentez en vous faisant fister à: sandratvtg@yahoo.fr

Par sandratvtg - Publié dans : Utilisation de mes jouets intimes - Communauté : travesti salope
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Sublime troisiéme sexe

  • : Glamour
  • : Sublime 3eme sexe! Je remercie mes 100000 lecteurs qui ont vus plus de 400000 pages de ce blog en 3 ans. Découvrez sur ce blog mes récits érotiques s'inspirant de la réalité et de la fiction. J'aimerais également avoir votre avis sur ces textes. Merci
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact
  • : 03/05/2009
  • : Le blog de sandratvtg
  • Le blog de sandratvtg

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Liens

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés