Lundi 4 septembre 1 04 /09 /Sep 12:25

Natacha achève de me travestir en apportant les dernières retouches à mon maquillage.

Elle me contemple un instant dans ma lingerie glamour.

Ayant l'habitude de prendre l'initiative, elle m'entraîne vers son lit en me disant :

- Aujourd’hui, c'est toi qui fait la fille.

- Allonge toi, je vais te faire essayer mon nouveau jouet, rajoute-t-elle en me bandant les yeux pour que je me concentre mieux sur le plaisir qui m'attend.

Puis, elle pose sur mon ventre une masse volumineuse et lourde qui va de la racine de mes cuisses jusqu'aux bonnets 105/D de ma guêpière.

 

- Tu as quelques instants pour découvrir ton nouveau jouet, me dit-t-elle.

Je réalise avec inquiétude que ce gode est hors norme et que je n'ai jamais été prise par un tel calibre.

- Il est monstrueux, lui dis-je d'une voix troublée en l'entourant de mes mains pour estimer sa grosseur.

- C'est vrai ma chérie, ce phallus est doté d'un gland impressionnant et mesure dix centimètres de diamètre à sa base.

- De plus, sa longueur va me permettre de t'empaler jusqu'au nombril...

En le palpant, je remarque avec satisfaction que son gland épais et bien formé va me donner du plaisir.

Je fais glisser mes doigts le long de sa hampe sur laquelle courent de grosses veines saillantes en pensant que ce sexe va me déclencher d'intenses et fortes sensations.

 

J'ai soudain l'envie physique d'être prise par ce sexe qui me fait fantasmer en répondant si bien à mes attentes.

Je tente de me rassurer en me disant que j'utilise depuis de nombreuses années des jouets de gros calibres.

 

Me voyant maintenant plus détendue, Natacha s'empare du gode pour le lubrifier.

Elle m'allonge sur le dos en plaçant un épais coussin sous mes fesses.

Puis, elle écarte la fente de ma culotte ouverte en tapotant doucement le gland contre mon œillet qui frémit de désir.

 

En le sentant frapper à ma porte, j'ai la gorge nouée par l'émotion.

Recherchant son contact, je le presse entre mes cuisses gainées de nylon.

 

Mon souffle devient court et mon cœur s’accélère lorsque ma maîtresse accentue la pression.

Ayant une envie irrésistible d'être prise, je tends mon ventre vers l'avant en poussant pour mieux m'ouvrir à ce pal qui s'apprête à me fouiller les entrailles.

 

Lorsque le gland s'enfonce dans mes reins, j'ai l'impression d'être encore vierge et de subir un véritable viol.

J'écarte en grand les cuisses pour mieux absorber ce pal qui m'embroche.

 

Natacha empoigne ma colonne de chair en la sentant tressauter de désir dans sa main.

Elle me masturbe pour diminuer la souffrance qu'elle m'impose en forçant mon passage.

Avec perversité, elle flatte mon instinct masochiste en associant la douleur au plaisir.

 

Je ressens un net soulagement lorsque le gland finit par rentrer.

Ma domina fait alors une pause pour me laisser souffler.

- Le plus dur est passé, m'assure-t-elle en lubrifiant copieusement les vingt centimètres restant.

Quand elle commence à aller et venir dans mon ventre, j'ai l'impression d'être ouverte en deux.

Je cambre les reins pour faire ressortir ma croupe en roulant des hanches pour qu'elle me pénètre plus à fond.

Je sais qu'elle est parvenue à ses fins lorsque je sens les bourses du gode se plaquer contre mes fesses.

Quel bonheur de me sentir remplie par cette queue massive et dense!

 

Pendant qu'elle me fouille sans trêve les entrailles, je sens une vague de désir m'irradier le ventre.

J'éprouve une forte jouissance en étant prise car l'anus est une zone érogène mieux vascularisée et innervée qu'un vagin.

 

Le fait d'avoir les yeux bandés amplifie mon émoi.

Comme une femme qui caresse son bouton d'amour en serrant ses cuisses pour jouir, je titille mon frein en contractant mes sphincters pour mieux sentir les reliefs du pieu qui m'empale.

 

En me voyant me servir de mon cul comme d'un vagin, Natacha amplifie son action pour me porter le coup de grâce.

Elle stimule d'une main experte mon point G et la racine de mon sexe.

Soudain, une vague déferlante de plaisir m'emporte accompagnée d'une épaisse coulée blanchâtre qui sort lentement de ma verge en inondant ma guêpière.



J'éprouve un sentiment de frustration et de vacuité lorsque Natacha sort son gode de ma rosette en la laissant totalement béante.

J'explore avec volupté les replis de ma chatte enduite de silicone qui reste dans l'attente d'une nouvelle proie à dévorer.

Ma maîtresse me retire mon bandeau et je découvre avec fascination ce gode impressionnant qui m'a donné tant de plaisir.



M'apprêtant à passer la nuit avec Natacha, c'est avec surprise que je la regarde plaquer un gode ceinture contre sa guêpière.

Il est formé d'un gros gode XXL en externe et d'un plus petit en interne.

Après avoir enfoncé ce dernier dans sa chatte, elle attache solidement à sa taille celui qu'elle me destine.

En me fixant de son regard de braise, elle me montre ce sexe épais et long de trente centimètres sous tous les angles.

Il se balance menaçant entre ses cuisses avant de retomber lourdement sur ses genoux.

Elle se couche à mes côtés en me disant :

- Cette nuit, je vais pouvoir réaliser un de mes fantasmes en te violant pendant ton sommeil.

L'idée n'est pas pour me déplaire et je m'allonge sur le côté en lui tournant le dos tout en pressant le gode contre mon œillet.

Quelques heures plus tard, je me réveille en sentant le souffle de Natacha sur ma nuque.

Je suis étendue sur le ventre et plaquée contre le matelas par le poids de son corps.

Je réalise en sentant mon anus largement ouvert qu'elle m'a déjà empalée jusqu'à la garde.

Elle m'écarte les fesses avec ses pouces en espérant s'enfoncer encore plus à fond dans mes reins.

Puis, elle presse son pubis contre ma croupe en décrivant de larges et puissants cercles avec son bassin pour faire vivre en moi cette énorme queue qui me fouille méthodiquement les entrailles.

Excitée par la sensation de dominer son sujet et sentant le gode interne coulisser dans sa chatte et stimuler son clito, Natacha est la première à jouir.

Peu après, bien que ne bandant pas comme c'est souvent le cas dans l'orgasme anal, j'éprouve un plaisir intense et prolongé lorsque ma queue coule longuement et en continu entre mes cuisses.

Sandratvtg



Faites moi part de vos expériences dans l'utilisation de vos jouets intimes.

Par sandratvtg - Publié dans : Utilisation de mes jouets intimes - Communauté : melany_travesti_soumise
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Sublime troisiéme sexe

  • : Glamour
  • : Sublime 3eme sexe! Je remercie mes 100000 lecteurs qui ont vus plus de 400000 pages de ce blog en 3 ans. Découvrez sur ce blog mes récits érotiques s'inspirant de la réalité et de la fiction. J'aimerais également avoir votre avis sur ces textes. Merci
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact
  • : 03/05/2009
  • : Le blog de sandratvtg
  • Le blog de sandratvtg

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Liens

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés